Pontivy. La Coordination rurale organise une conférence sur le Tafta, le 23 juin 2016

tafta77

Lu sur Breizh Info

La Coordination Rurale Bretagne organise une conférence sur le Tafta, le traité transatlantique, le jeudi 23 juin à Pontivy (à 20h au Palais des Congrès). Thomas Porcher, économiste et Frédéric Farah, professeur de sciences économiques et sociales à La Sorbonne interviendront à cette occasion et feront le point sur les enjeux et les conséquences du traité, pour l’agriculture française. Le texte du traité de libre-échange transatlantique, appelé Tafta, actuellement négocié par l’Union européenne au nom des 28 pays membres, suscite de nombreuses inquiétudes, notamment dans le milieu agricole.

« La crise de la surproduction européenne n’est pas encore résolue que se profile déjà ce traité opaque. Beaucoup de questions l’entourent. A tort ou à raison ? » s’interroge la Coordination Rurale Bretagne.

(suite…)



Crise agricole : A notre député, Paul Molac, Le visionnaire …

dcabasSur la page Facebook David CABAS

Notre député Paul Molac nous indique sur sa Page Facebook que Le groupe de développement laitier de la région de Ploërmel l’avait invité pour présenter sa vision de l’agriculture.

Puisqu’il est reconnu comme un visionnaire, je propose donc que M. Paul Molac devienne un vrai leader et propose une loi afin de faire face à la surproduction agricole. Nous savons tous que les outils de régulation qui ont fait leur œuvre dans le passé doivent être remis en place au niveau européen ainsi qu’au niveau national afin de garantir un prix.

M Paul Molac a défendu une proposition de loi sur la défense des langues régionales qui ne concerne qu’une minorité de notre circonscription. M. Paul Molac aura-t-il le courage de proposer avec ses amis socialistes une loi qui remette en cause le libre échange européen. Cette idéologie détruit la vie de nombreux concitoyens de notre circonscription.

Pour les 80 ans du front populaire qui instaura le premier office national du blé, je vous invite à lire mon article : Protectionnisme, marchés organisés, les gros mots pour sauver l’agriculture française.

Pour conclure : j’espère que le groupe de développement laitier de la région de Ploërmel ne faut pas ne se contentera pas d’inviter les représentants des partis politiques majoritaires et complaisants qui ont coulés et laisser mourir l’agriculture de notre pays depuis de nombreuses années.

 



Dans la presse : Daniela Matthes raconte son combat contre sa banque

Dans le journal les infos du pays de Ploërmel

A retrouver toute la semaine

chez votre vendeur de journaux locaux

le infos. 001



A propos de l’élection législative de Juin 2017

Gaulliste de Gauche
Souverainiste de Gauche

Je serai candidat lors des prochaines élections législatives
Rendez vous à la rentrée pour une déclaration

Soutenez moi

Rejoignez la page Facebook David CABAS

Capture d’écran (3)



Manuel Valls (2010) : « Tout passage en force conduit à des situations comme celle que nous connaissons »

Cette vidéo se passe de tout commentaire !

A regarder et à partager …



Les infos du pays gallo censure quand tu nous tiens …

DSC_0153-400x264Une nouvelle preuve que dans le pays de Ploërmel la liberté d’expression des citoyens engagés est extrêmement réduite.

Étonné du caractère quasi commercial de l’article : MALESTROIT. UN SITE DE VENTE EN LIGNE POUR LES LAPINS CRÉTINS, j’ai déposé le commentaire sur la page facebook des infos du pays Gallo:  » Je m’interroge… C’est de l’info ou de la pub ? «  (suite…)



Paul Molac quitte Europe Ecologie Les Verts et rejoint le Parti Socialiste …



Loi Travail : Ces députés, ces couards et nous …

104793151_oJe pensais que mon pays, La France, était une démocratie, je pensais que les députés représentaient le peuple.

Alors que 70 % des français, une grande majorité des Français était contre la loi Travail. Sans débat, ni vote, le gouvernement a imposé une loi de régression sociale à tous les salariés de notre pays.

Nos députés complices du crime

Certes le 49.3 est une arme antidémocratique. Mais nos députés pouvaient faire barrage à la tyrannie gouvernementale en votant la motion de censure.

Et bien non, nos députés qui devraient être nos représentants, c’est-à-dire représenter la parole du peuple souverain à l’assemblée. Et bien non, ils représentent leurs petites chapelles politiques.

Citoyen, en 2017 souviens-toi de ce jour.

Citoyens ne devenez pas complice de ce crime antidémocratique. En 2017, défendons une assemblée de députés de caractères, libre et debout

Rejoignez-nous

Rejoignez la page Facebook David CABAS



Loi Travail : Il est inconcevable d’accepter ce déni de démocratie et ce déni du droit du travail

dcabasCe soir nous pouvons entendre, le secrétairerie d’état aux relation avec le Parlement, Jean Marie Le Guen prétendre qu’il serait inconcevable que les députés socialistes votent la mention de censure déposée par Les Républicains et l’UDI.

Incapable de rassembler une majorité pour faire passer le projet de loi El-Khomri, le Président de la République et le premier ministre confirment qu’il n’ont plus de légitimité pour gouverner.

Il est loin ce jour de février 2006 où François Hollande affirmait que le 49.3 était  » une brutalité, un déni de démocratie, une manière de freiner ou d’empêcher le débat parlementaire. »

Ce recours au 49.3 est un aveu d’impuissance pour un gouvernement qui mène une politique contraire aux intérêts de la France et qui plonge notre pays dans un effondrement économique.

Est ce que nos députés seront digne et debout ? S’il reste encore un semblant de dignité parmi les membres de l’assemblée nationale : il doivent voter la mention de censure et faire tomber ce gouvernement vendu au monde de l’argent Roi. (suite…)



Emprunts toxiques, frais bancaires Stop au racket bancaire

02-TravailpassezMai 2016 Par David CABAS

Depuis 2011, mon équipe et moi-même nous efforçons de mettre en lumière le rôle et la responsabilité du monde de la finance et du secteur bancaire dans l’effondrement économique global. Un effondrement qui se traduit par la destruction de l’économie réelle et ses corollaires, chômage, précarité et misère. L’actualité nous donne une nouvelle fois raison.

Le cas Dexia

La révélation des Panama Papers, qui impliquent la banque Dexia, a eu pour moi une résonnance particulière. Souvenez-vous de Dexia et de ses emprunts toxiques, qui impactèrent largement Ploërmel et Guer, en nous imposant des taux d’intérêt pouvant dépasser les 30%… Qui aura oublié la lâcheté du gouvernement, des députés, des élus locaux, qui tous acceptèrent de faire payer les contribuables, plutôt que d’attaquer cette escroquerie devant les tribunaux ? Ce sont aujourd’hui plus de 10 millions d’euros de pénalité que les contribuables de Ploërmel et Guer doivent régler ! (suite…)