Ma déclaration suite aux récentes agressions au centre ville de Ploërmel

La semaine dernière suite une première agression, j’avais adressé une déclaration à la presse local sous forme de question à M. Le Diffon : « Des braquages et des violences se sont multipliés au centre-ville de Ploërmel les derniers mois. L’inquiétude s’installe chez les Ploërmelais(est) principalement dans les commerces du centre-ville. M. Le Diffon que comptez-vous mettre en place pour garantir la sécurité et la tranquillité des Ploërmelaise et des Ploërmelais. » Aucun média local n’a donné suite à cette déclaration.

Après la deuxième agression en une semaine, il me semble que les inquiétudes exprimées par les Ploërmelais(e)s sont justifiées. Je renouvelle donc ma question à M. Le Diffon !



Vendredi 21 avril : Tous à Ploërmel ! Réunion publique de soutien à NDA

Debout la France et Entrez en Résistance organisent une réunion publique de soutien à Nicolas Dupont-Aignan

sur le thème Le gaullisme au XXIe siecle !

Le gaullisme et la question sociale : Une Révolution en héritage

Vendredi 21 avril à 19h30 à la salle des fêtes de Ploërmel

Avec :
David Cabas : candidat de debout la France aux élections législatives dans la 4ème circonscription du Morbihan
Alain Kerhervé : élu à Quimperlé, auteur du livre : Une Révolution en héritage, la politique sociale de Charles de Gaulle
Patrick Guiol : secrétaire départemental DLF56, politologue, chercheur au CNRS, expert de la participation gaullienne

Cette dernière soirée de campagne présidentielle sera l’occasion de répondre aux ultimes questions autour d’un pot de l’amitié.



Menaces à Ploërmel, l’animateur du Collectif anti-caméras de surveillance chantre de la censure !

Nous connaissions cet individu dans le rôle de militant d’extrême gauche et animateur du marginal : « Collectif anti-caméras de surveillance » à Ploërmel

Aujourd’hui nous découvrons un personnage avec une étrange éthique. Depuis des semaines un individu parcourt le pays de Ploërmel chaque nuit, pour tagger les yeux de Nicolas Dupont-Aignan pour détruire nos affiches.

Ce lundi matin, alors qu’une militante de Debout la France colle des affiches pour inviter la population à notre réunion publique, mercredi prochain, le militant d’extrême gauche fait alors irruption à coté d’elle et sort sa bombe de peinture et commence à tagger sous ses yeux, la date de la réunion et les yeux de Nicolas Dupont Aignan.

Choquée, la militante pris son téléphone afin des filmer les méfaits de ce personnage et de comprendre pourquoi il faisait cela. Face caméra, le militant d’extrême gauche garda le silence, menaça de sa bombe de peinture, cracha et poussa la militante DLF pour lui échapper.

Choquée par le comportement de cet individu, la militante DLF a porté plainte pour violence à la gendarmerie de Ploërmel.

En instaurant un climat de peur avec ses menaces, ce disant militant anti fasciste utilise des méthodes de fascistes.

Est ce que ce militant est contre les caméras de surveillance à Ploërmel pour mieux réaliser ses œuvres de basses polices à Ploërmel ?



NDA 2017 : Mercredi 29 Mars, Anne Boissel à Ploërmel (56)

Je vous informe qu’Anne Boissel, Vice-présidente de Debout la France et porte-parole de Nicolas Dupont-Aignan, candidat à la présidence de la République, se rendra dans le Morbihan, mercredi prochain 29 mars, à l’invitation de la fédération morbihannaise de DLF.

Déléguée nationale à l’Agriculture et au Monde Paysan à DLF, Anne Boissel est, aussi, agricultrice d’une exploitation laitière et maire de la commune de Saon dans le Calvados.

Elle tiendra une réunion publique le mercredi 29 mars à 20h à la salle des fêtes de Ploërmel

Venez nombreux écouter la voie de l’alternative.

Partagez et invitez vos amis sur l’événement Facebook : https://www.facebook.com/events/1811050035884207/

David CABAS

 



Le coming out de Paul Molac !

Il n’est pas facile à suivre, notre député Paul Molac ! Un coup EELV, un coup affilié PS, un coup régionaliste, maintenant, Les illettrés ex GAD seront heureux de l’apprendre, Paul Molac soutient le banquier Macron. Et demain?

Souvenez-vous. Déjà en 2012, Paul Molac était l’homme de la jonction improbable entre le Parti Socialiste, Europe Ecologie Les Verts et l’Union Démocrate Bretonne. Pourtant en mai dernier Paul Molac quittait le groupe parlementaire des écologistes à l’Assemblée nationale pour rejoindre celui du Parti Socialiste. Mais comme on dit : quand le bateau coule les rats quittent le navire …

Dans sa déclaration de soutien à Macron, Paul Molac déclare que Macron est le candidat dont les idées sur la ruralité, l’organisation territoriale et l’activité économique sont les plus proches des siennes.

Prétendant rejeter la régression sociale de Fillon, il s’embarque pourtant avec l’inspirateur des lois Macron et El Khomri rejetées par une majorité de Français.

D’ailleurs au lendemain du premier tour de la primaire socialiste Paul Molac qualifiait Macron de trop libéral.

Ce mariage de circonstance, nous montre encore une fois que la soupe est bonne !

Lors des prochaines échéances électorales, lors de l’élection présidentielle ou des élections législatives, Françaises, Français je vous demande d’arrêter de voter pour ceux qui nous font tant de mal depuis 30 ans !

Une spéciale dédicace



Ma déclaration suite aux tags des insoumis à Ploërmel

Contrairement à de nombreuses communes de notre circonscription qui ne respectent pas la loi de l’affichage libre et qui ne mettent aucun panneau d’affichage libre à disposition, à Ploërmel, entre les panneaux d’affichages libres et les affichages tolérés, il y a la possibilité de coller une cinquantaine d’affiches pour défendre ses idées et son candidat.

Je suis donc scandalisé par les pratiques des militants insoumis, le parti de Jean Luc Mélenchon, qui utilisent les Tags et les graffitis sur les mur de Ploërmel. Cette dégradation de bien public ne correspond pas à la vision que je me fais de la politique. Les citoyens n’ont pas à payer avecleurs impôts la réparation des dégradations causées par les militants de Jean-Luc Mélenchon.

 



Décès d’une agricultrice française : nous ne pouvons plus tolérer l’inacceptable

Lu sur www.nda-2017.fr

Hier, une femme s’est suicidée dans les Côtes-d’Armor. Cette femme était une agricultrice française de 47 ans, productrice de lait. Cette femme était une épouse, mère de deux enfants. Cette femme me ressemble tant. En vérité, j’aurais pu être cette femme.

Ce tragique décès nous alerte sur l’extrême péril que vivent au quotidien celles et ceux qui n’arrivent plus à vivre de leur travail, ce travail qui nourrit pourtant tous les Français. Combien de temps tolèrerons-nous encore qu’un agriculteur se suicide tous les deux jours dans notre pays ?

La lâcheté politique est criminelle. La situation exige des mesures aussi urgentes qu’indispensables pour faire face à la détresse des agriculteurs. Elles peuvent être mises en place sans délais :

– le rétablissement immédiat des prix garantis planchers et la régulation de certaines productions comme le lait ;

– la suppression de la directive des travailleurs détachés ;

– le dégraissage de normes et réglementations absurdes ;

– un plan de désendettement des exploitations en difficulté ;

– le rejet des traités déloyaux de libre-échange comme le CETA, etc.

Il convient également de renégocier la PAC pour enfin renouer avec son objectif initial : la protection du marché européen et la garantie du revenu des agriculteurs.

La disparition de ma collègue doit réveiller nos consciences, je ne l’oublierai pas.

Anne Boissel
Vice-présidente de Debout La France
Agricultrice, éleveuse, maire de Saon dans le Calvados



Un nouveau drame dans nos campagnes

Malgré un semblant de calme dans nos campagnes, la crise agricole n’est pas finie !

Hier, à quelques kilomètres de Ploërmel, c’est une agricultrice de 47 ans qui a mis fin à ses jours. Cette mère de famille était surendettée à cause de son travail ! Un comble …

Face à ces drames à répétition, je suis navré de l’attitude de la presse locale qui reste à contempler ce drame.

Je vous rappelle que le collectif citoyen contre les emprunts toxiques et les dettes illégitimes avait organisé le 30 juin 2016 une conférence contre les dérives et les abus bancaires intitulée : Crise et endettement : Les armes juridique pour se battre. Cette conférence avait été organisé en partenariat avec la Coordination Rurale de Bretagne, c’est le deuxième syndicat agricole et l’Association Pour La Légalité des Opérations et Mouvements Bancaires (Aplomb)

Une cinquantaine d’artisans, de commerçants et d’agriculteurs ont répondu à l’invitation, et ont assisté à cette réunion. Vous pouvez retrouver un résumé ici

Je dois une nouvelle fois dénoncer l’attitude irresponsable de la presse locale, seul un journaliste des infos du pays de Ploërmel a couvert l’événement. Pas un journaliste de Ouest France, du Ploërmelais, ou des infos du pays Gallo. Pourtant tous pleurent les drames de la campagne. Hypocrisie… Car pour cette presse locale, il ne faut surtout pas dénoncer le rôle maléfique des banques dans la crise.

A la veille du salon de l’agriculture qui s’ouvre à Paris, je rappelle que L’agriculture est au cœur des mes préoccupations : je rappelle aussi que Régulation, marchés organisés, protectionnisme intelligent sont les gros mots pour sauver le modèle agricole français …

Citoyens ! Entrez en Résistance

Mobilisons-nous contre cette omerta ! Mobilisons-nous contre les frais bancaires abusifs qui poussent nombreux indépendants ou simples déposants vers l’irréparable

En 2017, Ne votez plus plus pour les politiques qui vous font mal depuis 30 ans

David CABAS
Candidat DLF aux élections législatives pour la quatrième circonscription du Morbihan

Retrouvez mes articles sur l’agriculture :
Notre bataille pour l’agriculture française



Agression à Malestroit : M. Guyon vous avez dit « les dégâts de la loi du silence »

Lettre ouverte à l’attention de M. Guyon, responsable du site d’ « informations locales» les infos du pays gallo

D’abord, il est grave que les autorités et les médias locaux dissimulent les faits divers qui se passent dans notre région ! Sommes-nous des enfants ?

Dans votre article « MALESTROIT. ENQUÊTE SUR UNE AGRESSION : LES DÉGÂTS DE « LA LOI DU SILENCE » vous reconnaissez les dégâts de la stratégie du secret, du silence, de l’omerta. (Paroles d’expert !) C’est que vous en connaissez un rayon en la matière ! N’êtes-vous pas vous-même un grand partisan de la loi du silence à l’instar de vos confrères des media locaux et nationaux ?

Je m’explique.

Depuis plusieurs années, je vous envoie mes déclarations, ainsi qu’aux autres médias locaux comme Ouest France, le Ploërmelais ou encore Les infos. Vous les passiez comme les autres au compte-goutte. Ça … c’était avant ! Aujourd’hui c’est la censure totale ! Plus aucun communiqué sur votre site d’informations depuis l’incident de l’affaire CMB/Matthes.

Souvenez-vous M. Guyon. Vous avez passé sous silence les emprunts toxiques signés par les élus de Ploërmel et de Guer.

Vous m’aviez dit : « c’est compliqué, il faut enquêter ». Finalement vous avez mis ces informations sous le boisseau ! Par contre, vous rapportez avec emphase les saintes paroles de M. Mikusinski, adjoints du maire de Ploërmel, quand il s’agit de racketter les ploërmelais via leurs impôts pour renflouer les emprunts toxiques !

Ensuite, alors que vous couvriez l’AG du Crédit Mutuel de Malestroit dans un article, vous avez passé sous silence l’intervention des gendarmes qui ont viré une sociétaire de la banque. La sociétaire, Daniela Matthes, y distribuait des tracts pour dénoncer les TEG abusifs appliqués par la banque.

Étonnée que vous ne parliez pas de sa mésaventure dans votre article, Daniela déposa un commentaire sous votre article. « On parle pas de moi c’est triste, j’ ai crée l’ animation pour la banque qui leur plaisait pas ! Car j ai distribué en tract ce matin jusqu’ au moment ils ont appelé les gendarmes..
La banque reste peut-être bien petite, mais le TEG (Taux effectif global) et les frais bancaires sont bien trop élevés! » Commentaire que vous avez censuré en le jugeant trop agressif !

Certaines questions vous dérangeraient-elle ? Par exemple un internaute, moi, en l’espèce, vous demandant, suite à un article sur les lapins crétins, si c’est de l’info ou de la pub. Hop ! Banni de votre page Facebook, je dégage à mon tour sous le boisseau !

De qui vous moquez-vous lorsque dans un de vos articles vous affirmiez  « que la mission d’informer est réservée aux seuls journalistes professionnels, titulaires d’une carte de presse » ?  Ajoutant dans un commentaire «  il faut que les choses soient claires et que tout le monde sache qui il a en face de lui. ».

A mon tour, je souhaite que les choses soient claires. Car comme en politique, j’aime la transparence. Bien que Breizh Info soit clairement d’extrême droite, ce media pallie parfois vos carences. j’ai dénoncé son comportement à propos de la manifestation anti-immigrés à Ploërmel. Pour autant, Breizh Info ne m’a pas mis sous le boisseau.

M. Guyon, vu la sélectivité de l’information que vous rapportez, pour qui travaillez-vous ?

Il est grand temps d’en finir avec les médias nationaux ou locaux et les journalistes qui prennent pour des enfants. Je suis pour une obligation de média libre et indépendant, des média sous contrôle citoyen ! Et pas uniquement des média sous contrôle du monde de l’argent Roi ! Aujourd’hui 95 % de nos médias sont entre les mains de moins de 10 milliardaires

Nous ne pouvons plus laissez aux seules mains de la caste des journalistes le droit de nous (dés)informer …

M. Guyon, Je suis et je resterais votre mauvaise conscience professionnelle …

 

 

 



Ma déclaration contre le CETA dans le Ouest France

OFDC160217