Les infos du pays gallo censure quand tu nous tiens …

DSC_0153-400x264Une nouvelle preuve que dans le pays de Ploërmel la liberté d’expression des citoyens engagés est extrêmement réduite.

Étonné du caractère quasi commercial de l’article : MALESTROIT. UN SITE DE VENTE EN LIGNE POUR LES LAPINS CRÉTINS, j’ai déposé le commentaire sur la page facebook des infos du pays Gallo:  » Je m’interroge… C’est de l’info ou de la pub ? «  (suite…)



Paul Molac quitte Europe Ecologie Les Verts et rejoint le Parti Socialiste …



Loi Travail : Ces députés, ces couards et nous …

104793151_oJe pensais que mon pays, La France, était une démocratie, je pensais que les députés représentaient le peuple.

Alors que 70 % des français, une grande majorité des Français était contre la loi Travail. Sans débat, ni vote, le gouvernement a imposé une loi de régression sociale à tous les salariés de notre pays.

Nos députés complices du crime

Certes le 49.3 est une arme antidémocratique. Mais nos députés pouvaient faire barrage à la tyrannie gouvernementale en votant la motion de censure.

Et bien non, nos députés qui devraient être nos représentants, c’est-à-dire représenter la parole du peuple souverain à l’assemblée. Et bien non, ils représentent leurs petites chapelles politiques.

Citoyen, en 2017 souviens-toi de ce jour.

Citoyens ne devenez pas complice de ce crime antidémocratique. En 2017, défendons une assemblée de députés de caractères, libre et debout

Rejoignez-nous

Rejoignez la page Facebook David CABAS



Loi Travail : Il est inconcevable d’accepter ce déni de démocratie et ce déni du droit du travail

dcabasCe soir nous pouvons entendre, le secrétairerie d’état aux relation avec le Parlement, Jean Marie Le Guen prétendre qu’il serait inconcevable que les députés socialistes votent la mention de censure déposée par Les Républicains et l’UDI.

Incapable de rassembler une majorité pour faire passer le projet de loi El-Khomri, le Président de la République et le premier ministre confirment qu’il n’ont plus de légitimité pour gouverner.

Il est loin ce jour de février 2006 où François Hollande affirmait que le 49.3 était  » une brutalité, un déni de démocratie, une manière de freiner ou d’empêcher le débat parlementaire. »

Ce recours au 49.3 est un aveu d’impuissance pour un gouvernement qui mène une politique contraire aux intérêts de la France et qui plonge notre pays dans un effondrement économique.

Est ce que nos députés seront digne et debout ? S’il reste encore un semblant de dignité parmi les membres de l’assemblée nationale : il doivent voter la mention de censure et faire tomber ce gouvernement vendu au monde de l’argent Roi. (suite…)



Emprunts toxiques, frais bancaires Stop au racket bancaire

02-TravailpassezMai 2016 Par David CABAS

Depuis 2011, mon équipe et moi-même nous efforçons de mettre en lumière le rôle et la responsabilité du monde de la finance et du secteur bancaire dans l’effondrement économique global. Un effondrement qui se traduit par la destruction de l’économie réelle et ses corollaires, chômage, précarité et misère. L’actualité nous donne une nouvelle fois raison.

Le cas Dexia

La révélation des Panama Papers, qui impliquent la banque Dexia, a eu pour moi une résonnance particulière. Souvenez-vous de Dexia et de ses emprunts toxiques, qui impactèrent largement Ploërmel et Guer, en nous imposant des taux d’intérêt pouvant dépasser les 30%… Qui aura oublié la lâcheté du gouvernement, des députés, des élus locaux, qui tous acceptèrent de faire payer les contribuables, plutôt que d’attaquer cette escroquerie devant les tribunaux ? Ce sont aujourd’hui plus de 10 millions d’euros de pénalité que les contribuables de Ploërmel et Guer doivent régler ! (suite…)



Affaire CMB Malestroit / Frais bancaires abusifs : aucun média local présent au tribunal

Censure-660x330Ce matin au tribunal de Vannes se tenait une audience qui opposait Daniela Matthes au CMB de Malestroit sur fond de frais bancaires abusifs. Daniela Matthes accuse le CMB d’avoir appliqué un taux usuraire avec 78 % de TEG.

Quand il s’agit d’annoncer en grande pompe l’AG du Crédit Mutuel de Bretagne Malestroit, tous les journaux locaux sont présents. Quand il s’agit de dispenser à la population toute la propagande du Crédit Mutuel de Bretagne et d’Akéa tous les médias locaux sont présents.

Par contre dès qu’il s’agit d’informer la population sur les pratiques scandaleuses du CMB, plus aucun média local n’est présent. Ce matin pas l’ombre d’un représentant de Ouest France, du site des infos du pays Gallo, du Ploërmelais ou des infos du pays de Ploërmel. Par contre j’ai eu l’occasion de constater sur les réseaux sociaux qu’ils était tous agglutinée autour d’Axelle Lemaire, membre d’un gouvernement qui a abandonné la population.

On marche sur la tête



Tribunal de Vannes : Le CMB Malestroit demande un report : C’est trop technique

credit-mutCe matin au tribunal de Vannes dans l’affaire des frais bancaires abusifs qui oppose Daniela Matthes au Crédit Mutuel de Bretagne Malestroit. Le CMB a demandé un repart parce que le dossier est trop technique.

Trop technique ? Il s’agit pourtant de l’addition des frais liés aux découverts exprimée sous la forme d’un rapport proportionnel pour indiquer un taux.

Étonnant

C’est du niveau cours moyen 1ere année.

Mais pour le Crédit Mutuel de Bretagne, c’est trop technique.

Alors que cette banque mutualiste a la prétention de vous calculer votre retraite, d’optimiser votre fiscalité, d’étudier des montages financiers complexes mêlant  prêts in fine et placements assurance vie, de gérer votre patrimoine sur différents supports nécessitant des études approfondies des variation de la bourse de Tokyo par rapport à celle de Singapour dans le cadre des variations de Wall Street suite aux mouvements de la City.

Ce Crédit Mutuel de Bretagne qui prétend vous conseiller sur tous ces sujets et beaucoup d’autres encore plus complexes.

Ce même Crédit Mutuel de Bretagne demande 4 mois de délai pour vérifier une addition d’une vingtaine de chiffres identiques, et de tirer un rapport proportionnel montants-durées-coûts.

A lire l’article de l’APLOMB : Le Crédit Mutuel de Bretagne a de gros problèmes avec son service juridique



Le Crédit Mutuel de Bretagne (Malestroit) envoie les gendarmes contre une militante de l’APLOMB

1_10Par Gérard Faure-Kapper ( Association APLOMB)

Le Crédit Mutuel envoie les gendarmes contre une militante de l’APLOMB

Avril 2016, Un matin d’Assemblée Générale du Crédit Mutuel à Malestroit (Morbihan)

Une Sociétaire de la Caisse de Crédit Mutuel, militante de l’APLOMB, distribuait une lettre explicative aux clients se rendant à l’Assemblée Générale.

Cette lettre dénonçait les taux usuraires pratiqués par le Crédit Mutuel dont elle était victime. Ce n’étaient pas de simples propos généraux mais le résultat d’une étude sérieuse sur le fonctionnement de son compte.

Cette militante, consciente de son devoir de vigilance citoyenne se devait d’informer les Sociétaires se rendant à l‘Assemblée, de faits établis.

Le Directeur de l’agence, dans la panique et pour neutraliser cette personne, a téléphoné à la Gendarmerie Nationale.

Lire la suite …



A propos du CMB Malestroit : Au départ, je n’étais pas contre ma banque mais, depuis, ma banque veut ma peau…

illustration407actu

Par Daniela Matthes

En octobre 2015, j’ai demandé au Crédit Mutuel de Bretagne de Malestroit de me rembourser des frais bancaires usuraires qui s’élèvent à 633€. Selon une étude d’APLOMB (Association Pour la Légalité des Opérations et Mouvements Bancaires) le Taux Effectif Global (TEG, tous frais confondus) appliqué par CMB dans mon cas, est en moyenne de 78% !

Or la loi stipule que ce taux d’intérêt ne peut pas être supérieur au « taux de l’usure » de 20 %, c’est-à-dire au taux maximal légal applicable fixé par la Banque de France. Le saviez-vous ?

Ma banque abuse car elle connaît parfaitement la loi mais elle joue de l’ignorance de ses clients. Ma banque, entreprise à laquelle je confie mon argent, mon futur… Ma vie en somme.

Ma banque ne respecte pas la loi et m’oblige à contracter un découvert… Pour rembourser des frais bancaires exorbitants. J’ai décidé de ne pas me laisser faire : je porte plainte contre ma banque et nous sommes convoqués le 21 avril au Tribunal. (suite…)



AG Crédit Mutuel Malestroit : Pourquoi Les Infos du Pays Gallo nous censurent-t-ils ?

credit-mut
M. Guyon,

Je suis étonné !

Ce samedi 9 avril 2016, Daniela Matthes s’est installée devant la banque Crédit Mutuel de Bretagne de Malestroit pour distribuer un tract afin de dénoncer une injustice qui lui a été faite, et inviter les autres citoyens et sociétaires à réclamer justice.

La gendarmerie, très soucieuse de la réputation du CMB de Malestroit, lui a demandé de partir et vous, vous imposez une censure totale sur cette info.

Et pourtant, c’est le CMB qui vole! Pourquoi ce serait les plus faibles, les volés, qui devraient être honteux d’être volés?

L’association APLOMB fait des expertises reconnues par la justice en invitant les citoyens à faire des audits de leur compte bancaire et à saisir la justice si la banque ne respecte pas la loi.

Daniela Matthes a premièrement tenté d’attirer l’attention, il y a un an lors de l’assemblée générale de mars 2015, sur le risque de frais bancaires abusifs et usuraires. Il semble que le président et la direction du CMB de Malestroit n’aient pas prêté attention à cette demande.

Cette année, Daniela Matthes expose publiquement dans un tract qu’elle est victime d’un vol. Un vol des plus pauvres par les frais bancaires abusifs. Vous n’avez donc jamais vu de reportage sur ce processus d’endettement par les abus bancaires imposés par les banques?

Dans votre article vous omettez volontairement cette information! Daniela et moi-même tentons de déposer un commentaire pour compléter votre article, et aujourd’hui on peut encore lire «Soyez le premier a commenter». Pourquoi une telle censure dans les commentaires ?

L’association APLOMB a constaté un taux de 78% concernant les frais bancaires appliqués sur le compte de Daniela Matthes. La justice a été saisie et j’espère que les Infos du Pays de Gallo seront présent lors des débats devant la justice à Vannes….

Il y a quelques mois, vous prétendiez qu’il fallait une carte de journaliste pour informer. Je vous avais exposé mon étonnement devant vos affirmations car souvent les journalistes filtrent certaines informations pour des raisons mystérieuses. Votre censure m’interroge sur le rôle des médias dans la crise politique, économique, financière et sociale que notre pays traverse.

Je persiste à dire, et votre comportement le prouve : Non, ce n’est pas uniquement du rôle des journalistes d’informer ! Vous dites que la gauche de Questembert dispersait une information orientée. Comment qualifiez-vous votre information du CMB de Malestroit vis-à-vis de Mme Matthes ?