Chômage, crise financière, crise agricole Arrêtons la machine infernale de la finance folle

1183_file_dilem_onuEn janvier 2016, la crise boursière internationale a emporté tous les profits de 2015, ouvrant la porte à une nouvelle grave crise bancaire et financière. Les conséquences sociales en seront terribles et incalculables.
Depuis 40 ans, dérégulation, spéculation, libre-échange, pillage financier ont eu peu à peu la peau de notre économie productive, de nos services publics et de notre modèle social.

Souvenez-vous

L’effondrement des bourses mondiales en juillet 2007 nous a déjà conduits, en septembre 2008, à la faillite de Lehmann Brother, ainsi quà la grave crise financière qui a dévasté léconomie mondiale.
Face à ce désastre provoqué par le monde de la finance, rien na été fait. Pire, par lâcheté et soumission, nos responsables politiques ont décidé de renflouer les joueurs du casino afin quils continuent leur jeu destructeur.
Travailleurs, artisans, PMI-PME, agriculteurs sont les premières victimes de cette machine infernale de la finance folle.
Ici, aucun responsable politique élu n’a encore pris la mesure du caractère extrêmement grave de l’effondrement économique et financier.

L’alternative (suite…)



Vive les paysans libres

« Il faudrait être sans coeur pour ne pas s’émouvoir devant la profonde détresse que manifestent les agriculteurs depuis si longtemps ».

C’est la phrase d’introduction de l’éditorial de François-Régis Hutin, mais à aucun moment dans cet éditorial il n’attaque le terrorisme économique exacerbé par le libre-échange européen, non juste quelques paroles moralisatrices envers le consommateur. Aucune parole à propos des sanctions contre la Russie, aucune parole contre l’Europe libérale. Serait-il un adepte de l’économie libérale qui pousse les paysans au suicide ?

ArzalAvec cette nouvelle mobilisation de la FNSEA une question se pose : est-ce que les premiers ennemis des agriculteurs et de l’agriculture ne seraient pas les agriculteurs eux-mêmes ?

Les agriculteurs de la FNSEA empêchent le travailleur d’aller au travail, par contre les agriculteurs FNSEA laissent tranquilles les responsables politiques et économiques dans leur perchoir doré.

Je n’ai jamais vu de paysan bloquer les 4 voies pour demander l’abrogation de la fin des quotas laitiers !

Je n’ai pas vu non plus de paysan de la FNSEA demander la fin des sanctions contre la Russie, et je n’ai pas vu de paysan de la FNSEA demander la fin du libéralisme européen.

Non malheureusement j’ai vu des paysans qui rêvent et qui réclament d’un prix rémunérateur dans un système dérégulé et libéral. Une grave fraude intellectuelle et un grave manque de culture politique et économique. Comment ? Certains affirment que Xavier Beulin, président de la FNSEA, est un gourou qui ruine ses adeptes et les pousse au suicide. Et ce n’est pas la première fois que l’on verrait ça. (suite…)



Le krach boursier est là ! Vite un Glass Steagall

55e4391fc4618843528b4629Selon certains experts avec une chute des bourses mondiales de près de 10 % on peut commencer à parler de krach boursier.

Pire, Albert Edwards, prévisionniste à la Société Générale, qui s’est fait un nom en prévoyant la crise asiatique de la fin des années 1990 et celle des subprimes, nous explique que la politique ultra-expansionniste des grandes banques centrales depuis la crise financière de 2008-2009 a provoqué une bulle « stratosphérique » sur l’ensemble des actifs. Les annonces de la banque Royal Bank of Scotland avaient aussi fait sensation, en recommandant de « tout vendre », 2016 risquant une chute des cours des actions pouvant atteindre 20%. (suite…)



Recul historique de l’espérance de vie : en finir avec l’austérité !

844396-lib-2016-01-20-esperance-de-vie-web-1Pour la première fois depuis 1969 l’espérance de vie a chuté en France, chez les hommes comme chez les femmes, reculant respectivement de 0,3 et 0,4 année.

Cette baisse de l’espérance de vie que certains voudraient minimiser en invoquant des causes conjoncturelles, comme la canicule ou la grippe, marque plutôt un recul globale de notre qualité de vie.

L’austérité appliquée à la France depuis de nombreuses années a considérablement fragilisé l’ensemble de notre tissu social. L’accès aux soins s’est très nettement dégradé (désertification médicale dans les zones rurales, déremboursement des médicaments …), ajoutons à cela que l’insécurité sociale avec le chômage et la précarité s’est imposé comme règle et les conséquences se font sentir sur l’espérance de vie. (suite…)



Michel Guégan – Val d’Oust : Y a pas un malaise ?

ploermel.la-semaine-europeenne-de-la-democratie-locale-le-programmeJe comprends de mieux en mieux cette précipitation sur le dossier de formation de la commune de Val d’Oust. En distribuant un tract pour exiger un référendum à chaque habitant des trois communes concernées, je me suis rendu compte en discutant avec quelques personnes croisées en chemin que cette fusion a été opéré dans le dos de la plupart des citoyens. Aujourd’hui c’est un comble nous apprenons dans la presse que M. Guégan, nouveau maire de Val d’Oust est devenu inéligible pendant 3 mois, quelques jours après son élection en tant que maire de la nouvelle commune quelle belle affaire !

Michel Guégan inéligible !  Est ce que cette condamnation est l’explication de la précipitation dans le dossier  de la fusion entre La Chapelle Caro, Le Roc Saint André et Quily ?

Cette condamnation me trouble et m’interroge : Comment mener un tel projet sereinement qui engage trois communes quand une telle menace d’inéligibilite pèse  au dessus de la tête ?



Mitterrand ou quand la gauche bascule à droite

Afin d’en finir avec les illusions qui entoure les années Mitterrand



De l’impuissance Mitterrandolâtre

Afin de faire face à idolâtrie malsaine qui a entouré les 20 ans de la mort de Mitterrand, je vous invite à regarder cette vidéo.



Faire Face à la crise agricole

People plant 600 white crosses in memory of all farmers who commit suicide every year on October 11, 2015 in Sainte-Anne-d'Auray, western France. Jacques Jeffredo, a Breton farmer, proposes that October 11 becomes a national commemoration day for all suicides in agriculture. AFP PHOTO / JEAN-SEBASTIEN EVRARD

Le 11 octobre 2015 à Saint d’Auray (56), Jacques Jaffredo, un citoyen concerné, soutenu par Mgr Centêne, évêque de Vannes tirait la sonnette d’alarme pour dénoncer la crise agricole et ses graves conséquence sur la vie humaine. La crise agricole a un coût, un lourd coût humain : 1 agriculteur se suicide tous les 2 jours, ce seraient 600 agriculteurs qui se suicident chaque année, l’équivalent pour être clair de 3 krachs d’avion, ou de 5 attentats du 13 novembre 2015.

Dans son homélie du 11 octobre à Saint Anne d’Auray, Mgr Centêne, disait : ‘‘L’élément déclencheur de ce drame est souvent économique. Il n’y a pas que la guerre, il n’y a pas que les armes, qui tuent dans le monde, la loi du marché est bien plus destructrice. Elle commence avec la gourmandise puis elle prend la saveur des appétits assassins, des ambitions scélérates, des pouvoirs criminels. »

Victime d’un terrorisme économique flagrant, aucun responsable politique n’a de mot pour réconforter nos producteurs agricoles et porter une alternative crédible. Une honte quand François Hollande promettait un état d’urgence économique et sociale lors de ces vœux, le 31 décembre dernier. (suite…)



Pour une Bretagne pionnière de l’agriculture de demain

17363_uneExtrait du programmes des régionales 2015 de Entrez en Résistance 

La Bretagne doit se battre auprès des agriculteurs non pour accepter les miettes imposées par Paris et Bruxelles, mais pour que soient mises en place de nouvelles règles du jeu au niveau européen. Notre politique agricole actuelle est le démantèlement en règle du travail humain par des prédateurs financiers, causant chaque jour des drames. Ce sont 600 agriculteurs qui se suicident en France chaque année.

Où va l’argent pompé sur la Bretagne et ses agriculteurs ? (suite…)



M. Le Diffon : vous avez dit « légende urbaine »

ea36d7e44651e52112a6f6955c2e7907_400x400On a bien ri … Je dois vous avouer M. Le Diffon que nous sommes tous mort de rire à propos de votre blague concernant l’installation d’un hypothétique Décathlon à Ploërmel.

Je ne connais pas très bien les tenants et les aboutissants de cette affaire mais une chose est sûre, vos promesses de campagne ont tout de la légende urbaine.

Souvenez-vous comment vous avez volé l’élection en mars 2014, vous aviez promis : une baisse d’impôt, aujourd’hui, on attend avec impatience l’annonce de la hausse, un projet pour le Sacré Cœur pour mars 2015, nous sommes bientôt en mars 2016 rien à changer, il y avait aussi les fameuses halles de marché, une salle de spectacles, une nouvelle piscine, à cette époque vous ne manquiez pas d’inspiration. Il y avait aussi, les entreprises et les emplois à gogo qui devaient débarquer à Ploërmel ou encore cette fameuse promesse de revoir le PLU. (suite…)