Les jours Heureux

Le film qui raconte le Conseil National de la Résistance (CNR). Film à voir et à revoir.



Emprunts toxiques : Ploërmel, souviens-toi d’Abbeville

abbeville-cc254Lors du débat municipal d’orientation budgétaire ce mercredi 10 février à Ploërmel., nous avons appris que Ploërmel n’aurait plus les moyens pour aucun investissement à cause de l’austérité imposée par l’Etat, et à cause de la dette toxique de Ploërmel

Lors de ce débat, M. Mikusinski a clairement annoncé son intention d’attendre les dispositions de l’Etat au sujet des emprunts toxiques, mais à aucun moment il ne considère que l’on puisse entreprendre une action en justice contre Dexia. (suite…)



La dette toxique de Ploërmel : On continue ?

Emprunt-toxiqueLors du débat d’orientation budgétaire, M. Mikusinski nous a expliqué la situation des emprunts toxiques à Ploërmel. Effectivement, il reste un emprunt toxique renégocié par Le Marre en 2011 mais qui est resté toxique et qui représente 20% de l’ensemble des emprunts toxiques.

Ce qui reste de cette aventure Dexia, c’est une lourde trace pour Ploërmel.

Ce qui reste, c’est la toxicité de la dette. L’inaction de nos élus est en train de geler une situation inacceptable. Avec sa manœuvre, Dexia a créé artificiellement, à cause de taux d’intérêt démesurés et de frais bancaires tout aussi démesurés, une dette toxique. (suite…)



Dans les Infos du pays de Ploërmel : Les cadavres sortent des placards

lesinfo110215600La lettre ouverte intégrale

http://davidcabas.fr/lettre-ouverte-aux-citoyens-aux-elus-et-aux-medias-locaux-de-ploermel/

Retrouvez cet article Page 5 dans votre hebdomadaire : Les infos du pays de Ploërmel



Notre priorité pour le Morbihan : un bouclier rural

bouclierLa révision générale des politiques publiques (RGPP) de Sarkozy, la Modernisation de l’action publique de Hollande ou encore les multiples plans d’austérité mettent en danger la population. Principalement la classe moyenne et les plus faibles qui habitent en milieu rural.

Les attentats du 7 janvier 2015 ont mis en lumière la dangerosité de l’austérité. C’est presque 50 000 postes de gendarmes, de policiers, de douaniers et dans les services secrets qui ont disparu dans notre pays depuis les années Sarkozy jusqu’à Hollande. L’austérité a détruit la Grèce, l’austérité a exposé notre pays à de nouveaux dangers.

L’austérité, c’est aussi mettre en danger notre vie de tous les jours en fragilisant nos hôpitaux, nos écoles, notre justice, nos transports collectifs. (suite…)



République ou finance toxique : Les élus doivent choisir

Dans le cadre de la bataille mené contre les emprunts toxiques. Je partage ici un point du programme de nos amis Fabien Ramel et Chérine Sultan candidats aux élections départementales dans le canton Rennes 1.

« Je n’en dors plus la nuit », se confiait le maire de Bruz dans les colonnes de Ouest France du 20 janvier dernier, témoignant de la catastrophe que représente l’explosion soudaine des intérêts de l’emprunt toxique contracté par sa commune en 2007.

Quelques jours plus tôt, la Banque nationale suisse abandonnait le cours plancher du franc suisse par rapport à l’euro, provoquant l’envolée de la monnaie helvétique.

Quel rapport avec la commune d’Ille-et-Vilaine ? (suite…)



Marine Le Pen : « Messieurs les Grecs, payer votre dette est un devoir éthique ! »

anti-fn-5c692_0Par Karel Vereycken

Le 4 janvier, la BCE a décidé de couper les robinets financiers pour infléchir la politique du nouveau gouvernement grec, mené par Alexis Tsipras, du parti de la gauche radicale Syriza.

Hervé Morin s’en est félicité sur son comte twitter en disant : « La BCE met les Grecs face à leur responsabilité : bravo ! ».

Pour Marine Le Pen, il s’agit d’une mesure « d’une exceptionnelle agressivité » qui montre que « l’UE s’apparente de plus en plus ouvertement à une dictature, où toutes les menaces sont bonnes pour faire plier des gouvernements démocratiquement élus ». Selon la responsable frontiste, « le nouveau gouvernement grec n’a déjà plus le choix et devra se débarrasser de l’euro s’il souhaite pouvoir mener une autre politique et redresser le pays. »

Marine Le Pen d’accord avec Tsipras ? Faites-moi rire ! Comme nous l’avions souligné, Marine Le Pen n’est rien d’autre que « la dernière roue de secours du système ». (suite…)



Lettre ouverte aux citoyens, aux élus et aux médias locaux de Ploërmel

Emprunt-toxiqueUn autre point de vue sur la situation financière de Ploërmel

Les médias locaux nous exposent depuis plusieurs jours les même points de vue, ceux de la majorité municipale de Ploërmel.

Hôpital, commune de Ploërmel : toujours la même solution, l’austérité

Ce qu’il faut comprendre, de leur point de vue, c’est qu’il va falloir continuer à se serrer la ceinture. Dans les années à venir, les impôts déjà élevés de Ploërmel vont continuer d’augmenter et les investissements et les services seront quant à eux moindres. A vrai dire, pour nous, c’était une issue inévitable, les vrais sujets ayant été exclus du débat pendant les municipales de mars 2014. Je n’ai cessé de demander à MM. Anselin et Le Diffon comment comptaient-ils baisser la pression fiscale en période d’austérité et avec un budget municipal malade d’emprunts toxiques. La vacuité du programme Ploërmel en mouvement en disait long sur les mauvais jours que les Ploërmelais allaient passer. (suite…)



La gauche du pays de Ploërmel : un mariage de cocus pour les départementales 2015

logo-PS-fanéComme promis, ce mardi 3 février, une représentante du parti politique local Entrez en résistance, Daniela Matthes, s’est rendu à la réunion publique de la soi-disant « gauche alternative ».

Rapidement, elle s’est retrouvée au milieu d’élus et d’anciens élus du canton de Ploërmel entourés de leurs amis. Le but de la réunion était de choisir un candidat pour la gauche alternative. Naïvement, nous pensions qu’il s’agirait d’une candidature hors PS. (suite…)



M. Le Diffon, avant de devenir maire de Ploërmel, voulait baisser les impôts ! Mais ça, c’était avant !

patrick-le-diffonPloërmel : Débat d’orientation budgétaire

Comme je l’avais dit au lendemain de leur élection, M. Le Diffon et son équipe n’ont pas les épaules ni le courage nécessaires pour faire face à la crise financière et pour diriger Ploërmel.

M. Le Diffon se plaint

Oui, M. Le Diffon se plaint que « l’Etat pompe littéralement nos capacités financières » et que « notre capacité d’autofinancement est nulle et continue de dégringoler ».

Premièrement, je ne me souviens pas que M. Le Diffon ait soutenu l’une de nos propositions pour combattre la dette publique illégitime, avec un audit de la dette, une vraie séparation bancaire et du crédit public. (suite…)