David Cabas

Déclaration suite au refus de 5 communes de mettre à disposition une salle municipale gratuite

Dans le cadre de ma campagne pour les élections élections législatives, j’ai décidé de me déplacer dans toutes les communes de la 4éme circonscription du Morbihan.

Décidément les chemins de la liberté d’expression et de la démocratie sont de plus en plus semées d’embûche, 5 communes de la 4e circonscription du Morbihan ont décidé de faire payer la location de leur salle municipale. Imaginez si toutes les communes faisaient payer leur salle environ 50 euro, c’est un budget de 5000 € que je devrais rajouter à ma campagne. C’est un budget conséquent probablement à la porter des grandes formations politiques et des candidats les plus fortunés, mais ce n’est pas à ma portée. Ceci est l’expression d’une démocratie censitaire inversée. Au 19e siècle, seuls les citoyens fortunés avaient le droit de vote, aujourd’hui seuls les candidats fortunés auraient le droit de faire campagne correctement.

Je remercie la plupart des communes qui ont joué le jeu de la démocratie et de la liberté d’expression en mettant à disposition une salle municipale gratuitement mais je dénonce fermement cette pratique antidémocratique pratiquée par La Gacilly, pour Glénac et La Chapelle Gaceline, par Monteneuf, par Réminiac et par Taupont. Je souhaite que les élus de ses communes reviennent sur leur décision.

Jusqu’à nouvel ordre, une déclaration de manifestation a été déposé à la préfecture pour que je puisse venir à la rencontre des citoyens en réalisant une réunion publique devant les mairies concernées