Notre nouvelle Résistance

Depuis des décennies, notre classe politique a capitulé face à la puissance de l’argent et s’en fait même le complice. Qui a dénoncé les emprunts toxiques contractés par la commune ? Mme Le Marre ? M. Le Diffon ? M. Anselin ? Aucun ! Pourtant tous en charge, à l’époque, de près ou de loin, des affaires de notre commune.

Aujourd’hui, nos responsables politiques pactisent avec la grande finance et essayent de nous faire croire qu’ils gèrent la situation. Face à cette trahison, nous vous demandons de rejoindre notre bataille.

 



Une réponse à Notre nouvelle Résistance

  1. julien dit :

    Pas assez de gens du peuple qui s’investissent en politique en bretagne où règne quand même une certaine indifférence collective à toute dégradation de la vie quotidienne La réactivité chez les jeunes n’est pas au rendez-vous pour remettre les choses dans les rails de leur destinée. C’est pourtant aux habitants mêmes de travailler à leur avenir en s’investissant davantage dans l’action positive de redressement économique de leur région. Beaucoup de laisser aller ( boissons drogues);

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *