Relation Franco/Russe : Je suis en colère

David CabasQuelle médiocrité ! Nous pourrions en rire si nous n’étions pas sur le chemin de la guerre !

Finalement Vladimir Poutine ne viendra pas !

« Youpi, les droits de l’homme ont triomphé ! », diront certains.

Qu’ils m’expliquent alors !

Qu’ils m’expliquent pourquoi la France entretien des relations d’amitiés avec un des pires régimes au monde : celui de l’Arabie Saoudite ? Tel l’Etat Islamique, l’Arabie Saoudite organise des décapitations en pleine rue. L’Arabie Saoudite est d’ailleurs accusée de soutenir et de financer l’Etat Islamique. Pourtant l’Arabie Saoudite est notre amie. L’Arabie Saoudite est accusée de soutenir le terrorisme international qui tue jusque dans nos rues. Et néanmoins l’Arabie Saoudite est toujours notre amie !

Dans ce contexte, pourquoi tant de provocations envers la Russie : sanctions économiques, la non vente des mistrals ? Cette situation avec la Russie met à mal l’économie de nos régions rurales. La Russie consommait nos produits agricoles. Depuis l’embargo russe, nous connaissons l’une des pires crises agricoles modernes.

La diplomatie française appelle à une zone d’exclusion aérienne pour en finir avec le carnage d’Alep. Déroutant ! Dans le même temps, l’Arabie Saoudite tuent toute une civilisation : hommes, femmes, enfants

Hollande performs sword dance under Saudi flag

Et ça ce sont les amis de la France ?

et patrimoine au Yémen avec des armes … françaises. Mon gouvernement permettrait-il à l’Etat Islamique, à Al Quaida de s’installer en Syrie, en Lybie et à quelques encablures de nos frontières ?

N’oublions pas notre part de responsabilité depuis 2011. Rappelons les paroles cinglantes de Laurent Fabius qui estimait qu’Al-Nosra (Al Qaïda) faisait du « bon boulot » contre Bachar Al-Assad ! Rappelons aussi les débuts laxistes quand les jeunes de nos quartiers rejoignaient les rangs des djihadistes pour éliminer Al-Assad. Sans parler du probable armement par les forces occidentales des terroristes de l’EI.

Je suis souverainiste. Le gouvernement syrien a demandé de l’aide à la Russie pour neutraliser les terroristes. Soit nous collaborons avec la Russie et le gouvernement syrien légitimement élu. Soit nous nous retirons ! Qui sommes-nous pour exiger des changements de gouvernements se substituant au pouvoir politique d’un peuple ? Accepterions-nous que les russes nous imposent un gouvernement ?

Finissons-en avec la soumission à l’Otan et aux États-Unis.

Vis à vis de la Russie, un pays allié, un pays en lutte contre le terrorisme islamiste, j’invite aujourd’hui François Hollande à s’inspirer du meilleur de l’histoire de notre politique étrangère ; le principe gaullien : Détente, Entente et Coopération.